22 février 2022 Le projet urbain Claude Bernard – Alexandre Duval continue son renouvellement et affirme son identité de quartier mixte
extension quartier bernard duval rennes
Projets
Partager

Aménagé par Territoires Publics depuis 2006 avec la création de la ZAC, le projet de renouvellement urbain Claude Bernard – Alexandre Duval continue sa transformation. D’ici 2025, un nouveau bâtiment de 10 étages aux lignes arrondies et aux matériaux biosourcés deviendra un véritable marqueur d’entrée de quartier, sur le boulevard Voltaire à Rennes. Le Mur Habité, emblématique du quartier, aura sa réplique : « Le Mur Habité 2 » et la continuité de la promenade haute fera son apparition.

DE LA FRICHE DE FAUBOURG AU QUARTIER MIXTE

Au carrefour de plusieurs sites en mutation, le projet de renouvellement urbain Claude Bernard - Alexandre Duval crée un nouveau quartier mixte inscrit dans son environnement. Pour sa poursuite, dans la continuité nord-ouest du quartier actuel, Territoires Publics a retenu le promoteur Bati-Armor, associé à Secib Immobilier et les cabinets d’architectes Dream et Atelier Confluence afin de créer de nouveaux logements, aménager un espace public arboré et accueillir de nouvelles activités artisanales en prolongeant le mur habité. Cette deuxième partie du projet d’aménagement développe une programmation particulièrement mixte et pour inclure ce secteur dans un projet d’ensemble, l’extension ouvrira le quartier plus clairement encore aux bords de Vilaine, avec un accès facilité à la future station de métro Mabilais en 2022.

UNE TOUR SIGNALE EN MATERIAUX BIOSOURCÉS

L’immeuble de 47 logements, à la porte d’entrée du quartier sur le boulevard Voltaire intègre des objectifs ambitieux en matière de consommation énergétique et de réduction d’empreinte carbone. Composé de bois et briques de terre crue dans sa structure, sa construction favorise les matériaux biosourcés et s’élèvera progressivement pour atteindre 10 étages, tout en ménageant le voisinnage. Le bâtiment s’approchera du passif par sa conception très performante selon les principes du référentiel label Energie Positive et Réduction Carbone au niveau E2C2, tout en atteignant quantitativement un poids de matériaux biosourcés de 36 kg/m2 de surface plancher. Les rez-de-chaussée des bâtiments animeront le quartier en lien avec les activités présentes, notamment les Ateliers du Vent. Plus de 1000 m2 seront donc consacrés à des locaux d’activité, dont une partie devrait accueillir un atelier d’éveil et d’expression aux arts. En phase chantier, La Briqueterie Solidaire, avec qui Territoires collabore déjà sur d’autres chantiers, portée par l’association T.E.R.R.E à Chevaigné interviendra sur site pour la mise en place d’ateliers d’insertion.

L’espace public au pied des bâtiments sera piéton et largement végétalisé grâce à un système de récupération des eaux de pluie de la parcelle.

LE MUR HABITE : UNE POURSUITE LOGIQUE

Le mur habité est devenu un emblème dans le quartier. Il s’agit du moteur, aux côtés des Atelier du Vents, d’une polarité culturelle qui favorise les manifestations et expérimentations autour des Arts de la rue sur la nouvelle place créée au centre du quartier. Dans cette logique, son ouverture a confirmé la nécessité de diversifier l’offre des locaux au sein de la Ville pour donner de la place à l’artisanat. Le « Mur habité 2 » se déploiera sur une centaine de mètres, le long de la voie ferrée Paris-Brest, après les magasins généraux. Avec le même parti pris architectural que l’immeuble d’habitation, il accueillera de nouveaux ateliers d’artisans-créateurs ainsi qu’une galerie d’art et un espace de coworking. La passerelle sera prolongée et permettra d’assurer la continuité de la promenade haute.

 

 

© crédits photographiques : DREAM - Atelier Confluence - Jeudi Wang