1 avril 2017 Stratégie Smartgrids : l'expérience du Chêne Morand
Cesson-Sévigné, Le Chêne Morand - Jeremias Gonzalez
Transition énergétique
Partager

Si l’abaissement de la consommation dans les bâtiments neufs comme dans l’ancien est une priorité, la question de la production locale d’ énergie renouvelable est également un enjeu important, sur lequel Territoires, en tant qu’aménageur, peut avoir un rôle prescripteur. En témoigne notre action sur le parc d’activités du Chêne Morand dont l’aménagement nous a été confié par Rennes Métropole.

En pensant le photovoltaïque dès la conception du bâtiment, les projets seront prêts au moment où les terrains seront viabilisés.

 

 

Entretien avec Servane Grison, responsable d'opérations chez Territoires

 

"Le choix du photovoltaïque a entraîné moins de réticence que ce que nous avions imaginé. Grâce à l’accompagnement de Territoires, les entreprises qui projetaient de s’implanter sur le Chêne Morand ont vite compris qu’on était loin d’un simple surcoût ou d’une contrainte. 

 

#COHABITATION

Le Chêne Morand, c’est une petite extension de l’Ecopôle sud-ouest, sur la commune de Cesson-Sévigné. Futur parc d’activités, il intègre en son centre un hameau résidentiel et des parcelles agricoles qu’on perçoit très peu de l’extérieur : un grand merlon entoure ce hameau et la zone est boisée. Le hameau pourra ainsi être conservé en l’état.

Dès le départ, cette configuration étonnante s’est forgée comme une composante du projet. Une démarche de concertation approfondie a été menée avec les riverains, aboutissant à un projet de parc d’environ 3 hectares autour du hameau pour mettre à distance les entreprises et les habitations, avec des merlons pour préserver l’intimité.

 

#FERMESURBAINES

Sur ce parc d’activités, trois types d’entreprises seront accueillies :

  • semi-industrielles et artisanales, sur des parcelles qui vont de 2 000 à 10 000 m² (commerce de gros, vente de cuisine, impressions numériques, menuisier…)
  • des concessionnaires automobiles
  • des fermes urbaines
    Les fermes urbaines n’ont rien à voir avec l’agriculture. L’urbaniste a choisi ce terme pour dire : « nous allons faire des bâtiments qui font sensiblement la même taille que ceux du hameau existant, mais qui auront une vocation urbaine puisqu’ils accueilleront des services ». L’idée étant qu’en termes d’usage, ces fermes urbaines bénéficient aux habitants du hameau autant qu’aux salariés du parc d’activités, pour créer du lien.

 

#CERCLEVERTUEUX

La quasi-totalité des parcelles est déjà réservée ; il y a une forte demande. En 2017, nous avons rencontré les entreprises et nous les avons positionnées sur les futures parcelles. C’est un cercle vertueux  : la localisation entraîne une demande et permet d’avoir un parc d’activités qualitatif en matière d’espaces publics et exigeant côté espaces privés. Avec les entreprises, nous allons pouvoir travailler bien en amont sur les projets architecturaux : en pensant le photovoltaïque dès la conception du bâtiment, les projets seront prêts au moment où les terrains seront viabilisés.

 

#IMPULSER

Comme le photovoltaïque est relativement nouveau pour les entreprises, Territoires les accompagne de A à Z. L’idée est d’amorcer quelque chose qui puisse ensuite perdurer sans nous. En 2017, nous avons donc préparé un appel à projets, en partenariat avec le SDE 35 (Syndicat Départemental d’Energie) et accompagné par ENAMO, bureau d’études spécialisé.

L’objectif était de sélectionner, en 2018, un opérateur réunissant plusieurs compétences pour accompagner les acquéreurs qui le souhaitent sur toute la chaîne de production et d’exploitation des énergies renouvelables  : études, installation, financement et exploitation des panneaux photovoltaïques.

En lien avec le nouveau Plan Climat-Air-Energie Territorial de Rennes Métropole, l’enjeu est de rapprocher production et consommation locale d’énergies renouvelables. Aujourd’hui, si nous voulons que toutes les entreprises jouent le jeu, nous les accompagnons jusqu’au bout. Nous garantissons en tant qu’aménageur que le projet photovoltaïque sera bien mis en place. Ainsi, chaque cession de terrain s’accompagne d’une prescription visant l’installation de centrales photovoltaïques en toiture. J’espère que ce sera beaucoup plus naturel et plus facile pour toutes les futures zones d’activité et que nous créons un modèle qui sera reproductible, y compris dans le privé. Territoires impulse et espère que ce type de modèle devienne la norme.

 

#SMARTGRIDS

La notion de smartgrids, c’est la notion de gestion intelligente de l’énergie. Nous espérons que le fait d’imposer le photovoltaïque et son développement sur un secteur va générer l’envie d’aller plus loin pour les entreprises. Mais aujourd’hui, en tant qu’aménageur, nous n’imposons pas de smartgrids et nous n’en concevons pas. Nous allons candidater à SMILE pour homologuer le projet du Chêne Morand. Une entreprise (qui trouverait un partenaire et qui aurait des solutions pour son bâtiment) pourrait être financée plus facilement si le Chêne Morand est un territoire de développement de solutions smartgrids."