1 février 2017 Les zones artisanales en périphérie : quelle offre pour quels enjeux ?
Corps-Nuds Les Grands Sillons - Franck Hamon
Développement économique
Partager

L'exemple de Corps-Nuds - Les Grands Sillons

 

Entretien avec Thomas Prigent, responsable d'opérations chez Territoires

 

"Corps-Nuds fait partie des communes de la métropole rennaise qui ont choisi de faire une place aux entreprises dans un projet urbain à dominante habitat. Cela exige d’être attentif au marché et aux besoins propres des entrepreneurs. Cette réponse « sur mesure » nous demande une certaine souplesse et une capacité d’adaptation, notamment du plan masse. 

 

#CONTINUITÉURBAINE

Le secteur dédié à l’habitat de l’opération des Grands Sillons s’inscrit dans le prolongement de la partie historique du bourg de Corps-Nuds. Il est connecté à une coulée verte piétonne qui relie tous les équipements de la commune (pôle petite enfance, écoles, terrains de sport…) et qui rejoint le centre-bourg. C’est la colonne vertébrale de l’opération, complétée d’un axe est-ouest qui mène directement à la gare et connecte donc l’ensemble du quartier avec la gare.

 

#POSITIONNEMENT

L’opération des Grands Sillons à Corps-Nuds, c’est aussi une zone d’activité de 18 ha dont 7 ha d’une zone d’activité préexistante (une jardinerie et une partie ouest qui accueillait déjà des entreprises et a été intégrée au périmètre). Dans cette ancienne zone, les terrains varient entre 1 000 m² et 1 ha.

Historiquement, les offres concernaient des terrains très grands. On observe une évolution à partir de 2009/2010 et la commercialisation du premier secteur par Territoires, les terrains étaient alors plutôt calibrés autour de 5 000 m²/1 ha. Aujourd’hui, dans le secteur Est, les offres de surfaces varient de 500 m² à 5 000 m², pour répondre à la demande, notamment d’artisans qui ont de petites structures.

Plus qu’un positionnement stratégique, c’est avant tout notre écoute du marché qui dicte ces choix  : nous essayons de répondre au mieux à la demande et les communes se réjouissent d’accueillir ou de pérenniser des activités sur site. Cette réponse « sur mesure » nous demande une certaine souplesse et une capacité d’adaptation, notamment du plan masse.

 

#COHABITATION

La zone d’activité a un rôle de protection du secteur résidentiel des Grands Sillons vis-à-vis des nuisances sonores de la 2x2 voies RennesAngers. Elle crée également un masque végétal : l’objectif des urbanistes n’était pas de faire une vitrine de concessionnaires automobiles, mais plutôt de composer un paysage forestier et de constituer ou prolonger des haies bocagères.

 

#ENJEUX

Quand nous recevons des prospects intéressés par un terrain, nous sommes attentifs à ce que leur activité ne nuise pas au confort de vie des premières habitations en bordure. Nous nous assurons aussi de la faisabilité financière du projet (prix du terrain, prix du bâtiment…) et vérifions que ce projet est compatible avec les ambitions de la commune."