6 avril 2020 HQE Courrouze : pour l'écologie et la qualité de vie
Programme certifié HQE Courrouze - Espacil avec aLTA
Habitat désirable
Partager

En janvier 2020, les chantiers de 9 bâtiments certifiés « HQE Courrouze » ont démarré sur trois secteurs de l’écoquartier, proche des deux stations de la ligne b du métro. Démarche expérimentale, elle a pour objectif d’anticiper sur la future réglementation (RE 2020) mais surtout de lier exigences environnementales et qualité de vie. En 2019, se sont tenus 6 ateliers de travail réunissant Territoires, les urbanistes et paysagistes du projet urbain, les opérateurs immobiliers et architectes des 9 programmes.

 

Il est possible de construire des programmes écologiques à des prix très maîtrisés.

 

 

Entretien avec Marc Dartigalongue,
chef de projets chez La Courrouze

 

“La certification HQE Courrouze s’est nourrie de nos retours d’expériences sur l’aménagement de l’écoquartier de La Courrouze, dont les premiers immeubles sont sortis de terre en 2009-2010. En 2019, nous avons lancé des consultations d’opérateurs immobiliers sur trois secteurs pour un total de 573 logements avec des surfaces de commerces et services en rez-de-chaussée. Nous avons donc renouvelé cette certification obligatoire en visant des critères élargis, qui lient le volet environnemental à la qualité de vie dans les logements. Nous avons notamment insisté sur l’isolation acoustique entre les logements.

 

Jusqu’ici, d’importants efforts d’isolation des bâtiments avaient été réalisés. Très isolés des bruits extérieurs, les habitants n’en entendaient que mieux leurs voisins. C’est donc un point d’amélioration essentiel. Nous avons également introduit l’obligation de proposer des espaces complémentaires comme des caves, celliers, des surfaces de rangement plus importantes. Enfin, nous avons inclus un indice de facteur lumière / jour, nécessitant qu’au moins 1/5e de la façade soit vitré.

 

Ce qui ressort de ces nouvelles consultations, c’est la nécessité pour les opérateurs immobiliers d’anticiper dès leur candidature sur tous ces aspects. Ils doivent participer à la conception du programme, de son architecture et de sa faisabilité financière dès l’origine. Si ce n’est pas le cas et que ces critères sont réintroduits au moment du permis de construire, la certification devient alors très contraignante. Car comment retrouver au dernier moment les surfaces de caves et celliers ou augmenter la surface vitrée ?

 

Pour s’assurer du respect des critères (nous en imposons sur La Courrouze 9 au lieu de 6), nous les intégrons au compromis de vente puis nous sommes accompagnés par le Cerqual* jusqu’à la livraison des programmes.
Le résultat de ces consultations et du travail en atelier démontre que cette certification engendre quelques surcoûts qui restent minimes par rapport à la qualité des immeubles et à leur durabilité. Pour exemple, le programme issu de l’Appel à manifestation d’intérêt « Construction bois pour tous » qui sera construit sur La Courrouze établit son prix de construction à 1 600 €/m². Cela prouve qu’il est possible de construire des programmes écologiques à des prix très maîtrisés qui permettent de respecter les objectifs de mixité sociale sans peser sur les opérateurs.

 

A l’avenir, nous serons encore plus exigeants pour être en phase avec les objectifs nationaux et métropolitains et anticiper les futures réglementations. Nous imposerons l’usage de matériaux biosourcés ou géosourcés et une réflexion sur tout le cycle de vie du bâtiment (bas carbone). 

Là encore, nous travaillerons avec le Cerqual, garant de la bonne tenue des objectifs à toutes les étapes du projet."

 

*CERQUAL Qualitel Certification est un organisme de certification filiale de l’association Qualitel. Il certifie les logements répondant à des critères de confort, de respect de l’environnement et d’économie.