28 mars 2020 AMI Maisons performantes : le pouvoir de la terre
Bureaux de l'Agence ALP - Agence ALP 2020
Transition énergétique
Partager

En 2019, Territoires a souhaité expérimenter la construction de maisons individuelles performantes (sur le plan énergétique et le bilan carbone) à des coûts maîtrisés.
Un Appel à manifestation d’intérêt a été lancé en juin 2019 sur 7 communes engagées dans des opérations d’aménagement à nos côtés. Les Architecteurs, via l’Atelier d’architecture ALP, a été retenu pour la construction d’une maison en terre crue au sein de la Zac de la Lande, à Nouvoitou.

 

L’AMI était un moyen de proposer cette alternative en terre et paille.

 

 

Entretien avec Amélie Le Paih,
architecte au sein de l'Agence ALP

 

"Nous sommes une agence locale spécialisée dans la construction et la réhabilitation du bâti employant des modes constructifs et des matériaux durables. Nous appartenons au réseau Les Architecteurs, une coopérative qui existe depuis 40 ans et qui est composée d’architectes constructeurs. Cette coopérative nous permet de nous entraider, notamment sur des sujets d’innovation ou des enjeux juridiques.

 

Nous avons développé une méthodologie pour la construction de bâtiments durables et nous sommes formés à la construction terre et paille. Nos clients sont principalement des particuliers que nous accompagnons dans la conception, la coordination des chantiers et jusqu’à la livraison de leur bâtiment afin de garantir la qualité architecturale et les performances thermiques.

 

En 2019, nous avons choisi de répondre à l’Appel à manifestation d’intérêt « maisons performantes » lancé par Territoires pour prouver que nous étions capables de proposer des solutions bien plus durables, écologiques et économiques à moyen long terme que les maisons en parpaing et laine de verre qui restent encore la norme en construction neuve.
Ces maisons nous interrogent tant sur leur empreinte carbone, leur faible confort thermique que leur qualité architecturale. Nous pouvons proposer autre chose car nous disposons de l’outil et de la compétence.
L’AMI était un moyen de proposer cette alternative en terre et paille. Au sein de la Zac de la Lande, à Nouvoitou, notre proposition repose sur la construction d’une maison compacte orientée sud, comprenant trois chambres. Elle disposera d’une ossature bois avec un remplissage en paille et une paroi en terre crue côté sud. Nous intégrons tout de même une ventilation double flux. C’est une maison sans fondation, construite sur un radier général, afin de limiter l’emploi du ciment et du béton. Nous y adossons un jardin de pleine terre, généreusement planté. Nous sommes confiants car nous avons de plus en plus de clients qui demandent des maisons de ce type. 

 

On doit admettre qu’il existe encore un surcoût en termes de prix de construction (d’environ 30 %), parce que la filière n’est pas encore industrialisée, contrairement à la filière bois. Mais ces surcoûts sont déjà largement compensés par le bénéfice écologique, le confort du logement en hiver comme en été, la régulation naturelle du taux d’humidité et les très faibles coûts d’entretien à long terme.
Par ailleurs, le cycle de vie du bâtiment devant désormais être intégré aux critères environnementaux, il faut noter que la terre et la paille sont des matériaux non polluants en cas de déconstruction et facilement recyclables.

En bref, ce mode constructif qui fait partie intégrante de l’histoire et de l’identité de notre territoire est une façon d’innover selon une méthode « low tech », sans renfort d’équipements et de technologies spécifiques qui seraient en désaccord avec l’enjeu du bas carbone.

 

Pour développer la filière terre et paille, nous comptons sur la taxation des matériaux polluants et bien sûr sur l’industrialisation de la filière. Mais nous comptons également sur l’intégration des coûts d’entretien d’un logement lors de son achat, à l’étape de l’obtention d’un prêt bancaire. Et c’est effectivement en train d’évoluer."

 

AMI « maisons performantes », les infos clés

  • Un Appel à manifestation d’intérêt lancé en juin 2019
  • 10 terrains d’expérimentation (La Touche à Laillé, La Lande à Nouvoitou, Les Prairies d’Orgères, Le Moulin à Vent à Cintré, les Grands Sillons à Corps-Nuds, La Niche-aux-Oiseaux à La Chapelle-Thouarault, le Quartier de la Touche à Chavagne, Les Hautes Perrières à Vern-sur-Seiche)
  • 5 invariants : très faible consommation énergétique, prix de cession du terrain fixé par Territoires, respect du cahier des prescriptions architecturales et techniques des différentes Zac, réalisation d’une étude E+C-, mise en location de la maison réalisée sur une durée minimale de 3 ans afin d’avoir un retour d’usages significatif
  • Choix de 6 lauréats en novembre 2019 : Maisons Demeurance, Maison Passive Bretagne, Trecobat, Terra Architecteurs / Agence ALP, Maisons de l’Avenir et B3 Ecodesign