14 mars 2022 A Rennes et Le Rheu, des projets "Engagés pour la qualité du logement de demain", lauréats de l'AMI lancé par les ministères de la culture et du logement
ami qualite du logement de demain rennes le rheu
Territoires
Partager

Lancé en octobre dernier par le ministère de la Culture et celui du Logement, 3 programmes inscrits dans des projets d’aménagement menés par Territoires sont lauréats de l’appel à manifestation d’intérêt « Engagés pour la qualité du logement de demain ». Le comité de sélection, composé de 24 membres, a retenu 97 candidats sur un total de 201 projets. Parmi eux, deux projets présents sur les opérations Maurepas-Gayeulles et Maurepas Gros Chêne à Rennes, ainsi que La Trémelière à Le Rheu.

Renouveler les modalités de production du logement de demain

 

Lancé par les ministères de la culture et du logement, cet AMI vise à soutenir la réalisation d'opérations représentatives de l'excellence française en matière de qualité architecturale et d'usage, à coûts maitrisés au service de la production du logement pour tous.

 

L'enjeu repose notamment sur le renouvellement des modalités de production du logement pour trouver par l'architecture un équilibre entre réponses à la transition écologique, coûts maîtrisés, inscription territoriale et qualité d'usage, et ce dans toutes ses dimensions : éthiques, techniques, procédurales, contractuelles.

 

A Rennes, partant du constat que la logique économique de production des logements en VEFA répond de manière insuffisante aux besoins des acquéreurs, les collectivités et leurs partenaires cherchent à éprouver de nouvelles méthodes permettant l'intégration des habitants à la fabrication de leur lieu de vie compatible avec une économie de projet équilibrée et un haut niveau de qualité d'usage

Les quartiers Maurepas à Rennes et La Trémelière à Le Rheu : des projets démonstrateurs de la qualité du logement de demain

 

  • A Maurepas, un programme de logements neufs "Les Partitions" et un projet de requalification des deux tours : Les Glénan et Er Lannic 

À Rennes, la requalification du quartier de Maurepas, inscrit au Nouveau Programme de Renouvellement Urbain (NPNRU), est déjà bien avancée avec le renouvellement du secteur des Gayeulles engagé depuis le début des années 2010 et la poursuite avec celui du Gros Chêne depuis 2019. Ici, entre production de logements neufs et requalification des tours de grande ampleur, l’objectif de diversification durable de l’offre d’habiter se veut central.

Côté Gayeulles, le secteur en cours de définition « Rochester-Ouest » intègre un fort volet opérationnel visant la recherche d’équilibre encore plus fin entre qualité et confort des logements et prise en compte des enjeux environnementaux avec le déploiement de nouveaux modes constructifs.

 

Découvrir les projets de l'AMI «Construire avec les matériaux biosourcés et la terre crue »

© tectōne architectes urbanistes

 

Le programme neuf « Les Partitions » porté par Keredes avec l’agence d’architecture Tectone proposera ainsi une soixantaine de logements répartis en 3 bâtiments. Les habitants seront impliqués dès la phase la construction des logements afin de redistribuer le pouvoir d’arbitrage à leur profit pour produire une offre abordable tant sur le plan quantitatif que qualitatif. Cette méthodologie permettra notamment de s’adresser aux ménages modestes et aux classes moyennes avec un coût des logements allant de très abordable à abordable (2195€/m² et 3500€/m² moyens).

Sur le secteur Gros Chêne, l’AMI apportera son soutien au projet de requalification des tours Les Glénan et Er Lannic : les deux dernières des dix tours de logements sociaux à connaître une requalification de grande ampleur. Mené par Archipel Habitat et le Grief (Groupe de recherche sur l’invention & l’évolution des formes de l’Ensab, Ecole nationale supérieure d’architecture de Bretagne), il s’agit d’améliorer les performances énergétiques et acoustiques des logements, de diversifier leurs typologies, de créer des espaces partagés et ainsi de contribuer à l'attractivité des tours.

  • A Le Rheu, un projet d'habitat participatif dans le quartier de La Trémelière, aménagée sous forme d'ilots-jardin

 

Le projet d’habitat participatif est porté par l’association « Vilajoa » regroupant les 5 foyers futurs habitants aux côtés d’une équipe projet :

  • L’architecte Cécile GAUDOIN,
  • L’Assistance à Maitrise d’Ouvrage (AMO) ômsweetôm environnement,
  • Et le laboratoire de recherche « AAU : ambiances architectures urbanités » qui étudie l’expérimentation menée avec l’ensemble des parties prenantes.

Ici, l’objectif est de créer 5 logements privatifs dans un seul bâti, compact et en R+2 avec une salle commune, un atelier de bricolage, une buanderie, et un garage à vélo, afin de favoriser les mobilités douces, déjà très encouragées au sein du quartier et de la ville.

Centré autour d’un jardin-potager : le projet se veut être un « lieu à faire vivre ensemble dans le respect de la nature et de l’intimité de chacun ». Le projet prévoit également des espaces communs partiellement auto-construits par ses futurs habitants. L’objectif ? Une entrée dans les logements pour février 2024.