10 novembre 2021 [DOCUMENTAIRE VIDEO] L’OPERATION RENNES CENTRE ANCIEN : UN AMBITIEUX PROGRAMME POUR SAUVER LE PATRIMOINE HISTORIQUE RENNAIS.
sauvetage centre ancien documentaire vidéo 2021
Projets
Partager

Suite aux conclusions du rapport Tattier en 2009, faisant l'état de 660 immeubles dégradés dont 300 fortement dégradés sur 1600 immeubles du centre historique de Rennes, l’opération Rennes Centre ancien voit le jour en 2011. 

Elle s’appuie sur une concession d’aménagement, confiée à Territoires Publics par la Ville de Rennes. Ce sont à ce jour 232 immeubles qui ont été réhabilités et sont en cours. En 2016, la Ville de Rennes décide la poursuite de cet ambitieux programme, en renouvelant la concession d’aménagement à Territoires Publics jusqu’en 2023. Retour dans ce documentaire vidéo sur le sauvetage du Centre ancien de Rennes.

 

AUJOURD’HUI, QUEL BILAN D’ETAPE DE L’OPERATION RENNES CENTRE ANCIEN ?

Depuis le lancement de l’opération Rennes Centre ancien en 2011, 232 immeubles du centre historique ont été réhabilités ou sont en cours de réhabilitation. Afin de s’adapter à la diversité des problématiques rencontrées, les équipes de Territoires Publics peuvent agir de différentes manières :

 

  •  Par le biais de l’outil incitatif :

Avec l’OPAH RU (Opération Programmée d’Amélioration de l’Habitat – Renouvellement Urbain), qui vise à accompagner les propriétaires privés dans la réhabilitation de leurs biens dégradés (logements et/ou immeubles) grâce à des subventions publiques, au 31 décembre 2020, 162 copropriétés sont actives représentant 63% des interventions menées par Territoires Publics :

> 113 chantiers sont en cours de recevabilité,

> 116 copropriétés sont à l’étude,

> 7 chantiers sont en attente de démarrage 

> et 26 chantiers sont en cours.

 

De 2011 à 2020, cela représente la réhabilitation de 105 immeubles, auxquels s’ajoute 43 copropriétés issues de l’OPAH Copropriété finalisées sur cette même période, soit près de  1200 logements du centre historique rennais. L’OPAH-RU permet donc de préserver les bâtisses qui font l’histoire et le patrimoine de la ville, en assurant la sécurité des occupants et en améliorant le confort des logements.

 

  • Par le biais de l’outil coercitif :

Pour la réhabilitation de bâtis lourdement dégradés, des interventions coercitives sont également conduites en complémentarité de l’OPAH RU. Celles-ci sont nécessaires lors de situations de blocage ou de danger et prennent la forme de procédures de Résorption de l’Habitat Insalubre (RHI), de Déclarations d’Utilité Publique de travaux (DUP), d’arrêtés de péril ou encore d’insalubrité.

Au global, la concession d’aménagement de renouvellement urbain Rennes Centre ancien s’appuie sur une large palette d’outils permettant à la collectivité d’intervenir pour la sauvegarde de son centre historique.  

La poursuite du programme : 2016 - 2023.

Depuis 2016 et le renouvellement de l’OPAH RU ainsi que de la concession d’aménagement, 133 dossiers ont été financés. Il s’agit pour la Ville et Territoires Publics de poursuivre les objectifs faisant du Centre ancien de Rennes une référence à l’échelle nationale :

  • Lutter contre l’insalubrité et la précarité énergétique,
  • Sécuriser l’habitat, en particulier face aux risques structurels et d’incendies,
  • Réhabiliter durablement les immeubles très dégradés tout en préservant la qualité patrimoniale et en optimisant la performance thermique du bâti,
  • Développer une offre de logements diversifiée et abordable, en maintenant et accompagnant les propriétaires occupants,
  • Améliorer la fonction résidentielle des immeubles, restaurer le fonctionnement pérenne des copropriétés en termes de règles, usages et les aider à s’engager dans une gestion préventive,
  • Conforter l’attractivité du centre ancien, améliorer le cadre de vie de certains ilots et maintenir et diversifier l’offre commerciale.

 

En effet, Rennes Centre ancien renforce sa mission commerce à l’occasion du renouvellement de l’opération : 27 commerces sont à ce jour, à requalifier et à remettre sur le marché. Actuellement, c’est le commerce du 17, rue Saint-Georges qui fait l’objet d’un appel à projet pour entamer une nouvelle vie ! ​​​​​​​

 + d'info sur le site du Centre ancien 

 

Crédits photographiques © Cyril Folliot